Abonnez-vous à la newsletter

Les questions marquées d'un * sont requises.

Espace pub


4 questions à Triangle Mobilier

Jean Luc LHEUREUX - Triangle Mobilier
Jean Luc LHEUREUX - Triangle Mobilier

Jean Luc Lheureux, Dirigeant de Triangle Mobilier 

De passion, plus que de raison !

Cet adage, j’en ai fait le mien, les hommes de l'entreprise en ont fait le leur.

Car dans toute aventure, il n’est de richesse que d’hommes, ceux de triangle mobilier sont des professionnels affûtés, volontaires toujours, inspirés souvent, agités parfois, créatifs sans limite et avides de performance aussi !

Et je dois l’avouer avec bonheur, si souvent impatients et tellement sages à la fois ! 

 

Pouvez‐vous nous décrire votre activité en quelques mots ?

L’agencement d’espace de vente  englobe 10 métiers, 570 entreprises, 19 000 salariés et pèse 4 Mds€  de chiffre d’affaires. En ce qui concerne notre métier,  l’Agencement, il occupe 264 entreprises. Dans le  Mobilier, la part de ce secteur est de 139 M€, 139  entreprises « le fait du hasard »,  avec un marché  plutôt soutenu.

Nous jouons dans la cour de la technique, la valeur ajoutée et l’innovation et portons notre discours sur la différenciation. Le marché nous regarde évoluer ; nos clients sont très attentifs, ils nous accompagnent et une certaine complicité s’est mise en place entre eux et nous, une vraie relation humaine, un vrai partenariat.

Nous appliquons une démarche commerciale qui oblige et impose à nos équipes une compétence technique et produits très soutenue, pas d’à peu près mais du concret, du parler vrai et du donnant donnant et ça marche si nous regardons nos progressions.

Aujourd’hui, notre effectif est de 45 personnes avec une perspective de 10 recrutements à fin 2017, tant au niveau commerce que production.

Nous avons construit sur 3 ans une sorte d’opération commando : restauration du service commercial, restructuration du bureau d’étude et un nouvel outil de production qui se dessine. Pour la logistique et pose, nous avons  créé note  filiale BICHOP  ce qui nous permet de couvrir le territoire et maitriser les équipes, la pose est en effet une activité très compliqué d’autant que plus de 50% de nos interventions en espace de vente se font de nuit.

Pour l’usine, le chantier est lancé avec un programme sur deux ans, le terrain est prêt et une nouvelle usine à terme, un outil de travail au top et une capacité de production conforme à notre potentiel 

Quelles sont les tendances de votre marché ?

Nous constatons une tendance à la baisse du marché, de 5% de 2011 à 2014 mais des écarts importants au niveau des résultats des intervenants, entre -33%  et +29%  de progression en moyenne et quelques entreprises avec une dynamique qui se démarque à plus de 40% de progression.

Nos clients sont dans une dynamique d’investissement, presque une obligation, du récurent à 5 ans si ils veulent rester dans la course à la progression effrénée du CA.

Toutes les enseignes sont attentives et en veille concurrentielle constante, notre position nous permet d’avoir une  bonne visibilité du marché et des tendances et, malgré un environnement économique compliqué, nous tirons parfaitement notre épingle du jeu.

Le commerce est en constante évolution et l’outil de vente doit suivre cette machine de guerre, mais nous parlons bien d’un outil de vente, plus simplement d’un agencement,  et c’est bien là toute la différence dans ce nouveau mode de fonctionnement et de la relation nécessaire qui prend place entre l’agenceur et son client. Notre vision, dans cette dynamique de marché, sort d’un contexte habituel et désormais dépassé. Triangle Mobilier s’affiche maintenant comme Créateur d’espace et d’innovation.

Innover, provoquer, oui c’est notre fil rouge mais il nous faut rester très attentif sur le prix de marché, car le moindre écart et la sanction tombe, nos clients sont très vigilants et surtout très avertis sur les prix.

Qui sont vos clients actuels et quelles cibles souhaiteriez-vous toucher ?

Pour l’instant nos fondamentaux restent les zones « trad », « les métiers de bouches », mais sur la dernière année nous avons pénétré de nouveaux marchés, nous restons en veille et très attentifs aux opportunités. Nous avons très largement élargi nos gammes, nos matières, nos compétences et nos cibles clients et sommes en mesure de répondre à tout type d’agencement d’espace de vente, une demande de nos clients mais surtout la volonté de Triangle Mobilier.

Qu’est-ce qui motive votre décision d’exposer sur Equipmag ?

C’est un rendez-vous indispensable pour nous et encore plus pour l’édition 2016 où nous mettons en avant un nouveau mode de fonctionnement et une nouvelle approche de Triangle Mobilier : une vision du commerce de demain, mais gardons un peu l’effet de la surprise !

Sur EQUIPMAG, nous profitons d’un moment de convivialité avec nos clients et mettons tout en œuvre  pour séduire de nouveaux prospects, mais plus question d’exposer nos nouveautés et /ou nos astuces de techniques de production. Nous laissons notre équipe commerciale faire le travail et caler les premiers rendez-vous de travail pour en dévoiler un peu plus.

www.triangle-mobilier.fr